Entreprise

Comment créer son entreprise ?

Créer et gérer son entreprise, qui n’en rêve pas. L’entrepreneuriat attire de plus en plus de monde assoiffé d’autonomie, mais cette aventure requiert une grande responsabilité. On ne devient pas chef d’entreprise du jour au lendemain. Quelles sont les étapes à franchir ? On vous dit tout sur la manière de créer et gérer son entreprise, sur les qualificatifs d’une grande entreprise voire d’une multinationale, sur les dernières actualités entreprise et enfin sur l’importance de l’information entreprise.

La création entreprise est un acte réglementaire qui demande de la préparation, et d’un minimum de savoir-faire sur les normes à suivre. Un plan bien élaboré est indispensable, et savoir par où commencer n’est pas toujours évident. Tels sont les étapes types à suivre pour la création d’une entreprise, qu’elle soit une entreprise française ou autres.

Connaître les information entreprise nécessaires pour créer sa boîte

C’est monter son business plan, cette partie du travail consiste dans sa globalité à fixer les objectifs visés par l’entreprise et les moyens utilisés pour les atteindre. Six étapes sont conseillées :

  • Etape 1 : Valider une idée d’entreprise

Comment monter sa société ? c’est d’abord lui donner une identité  (secteur d’activité, nom d’enseigne de l’entreprise, catégorie de services ou de produits, etc.), veillez à ce que l’identité de votre société corresponde à l’attente de la clientèle visée.

  • Etape 2 : Récolter toutes les informations entreprises proprement dite, (faire une étude de marché)

La cueillette des informations entreprises est un point essentiel de la création d’entreprise qui consiste à s’assurer de la rentabilité du projet. Cette étude s’informera sur le secteur envisagé (Existe-t-il des règles spécifiques ? gains croissants ? marché constant ou saisonnier ? etc. ) ; sur la concurrence (Qui sont-ils ? atouts de différenciation ? stratégies de ventes ? prix pratiqués ? leurs actualités entreprises etc.) et sur la clientèle visée (critères sociodémographiques, habitudes d’achats ? attentes, motivation d’achat ? Etc.).

  • Etape 3 : Définir sa stratégie commerciale.

Le modèle le plus utilisé par les entreprise française est celui des 4P : Price (détails des prix proposés), Product (liste des produits ou prestations de services proposée), Place (les moyens d’écoulement des produits), Promotion (la stratégie de l’information entreprise qui va permettre de valoriser l’entreprise et de la faire connaître)

  • Etape 4 : Etablir son business model

En pratique cela passe après la définition du statut juridique.  Cela consiste à percevoir l’aspect financier de son entreprise, il assure l’établissement d’un bon équilibre entre dépenses et recettes (vente, prestation).

une grande société dresse deux tableaux prévisionnels, le premier fera figuré les chiffres d’affaires attendus (le nombre de vente journalières et des prestations effectués, les couts liés à la création et au fonctionnement de l’entreprise entre autre les coûts des produits, les coûts des matériels utilisés, les coûts des salariés, etc.  Et le second le plan de financement (la totalité des besoins et les ressources déjà en main).

  • Etape 5 : trouver des financements

Les prés requis légaux pour qu’une entreprise soit reconnue comme telle

La théorie sur les statuts juridiques d’une société est un sujet très vaste, mais en pratique ce qui importe est de savoir comment les choisir lors de la création d’une société. Cette étape est primordiale dans la création d’une firme.

Cinq critères majeures sont importants pour le choix du statut juridique de son entreprise :

  • Le nombre de dirigeant
  • Si on veut travailler seuls choisir : AE, EI, EIRL, EURL ou SASU
  • Si on veut s’associer, choisir : SARL, SAS, SA, SAC, SEL

 

  • La protection du patrimoine
  • Une structure en nom propre : EIRL
  • Une forme sociétale : SARL ou EURL, SAS ou SASU, SA

 

  • L’ampleur du projet
  • Ceux qui envisagent de devenir des grandes entreprises : SAS
  • Ceux qui choisissent la micro entreprise dont les PME : EI, SARL

 

  • Le régime social du dirigeant
  • Assimilé à un salarié : SA, SAS, SASU, SARL
  • Considéré comme travailleurs non salarié : EURL, EIRL, SNC

 

  • Le régime fiscal de l’entreprise
  • Impôt sur le revenu : EURL, EIRL, SNC
  • Impôt sur la société : EURL, SARL, SAS ou SASU, SA

La spécificité de la création d’une micro entreprise

Si on veut entrer dans le monde de l’entreprenariat, vaut mieux jouer sur la sécurité et commencer par une micro entreprise. Alors comment créer une micro entreprise ?

Pour bénéficier du régime de la micro entreprise, l’entrepreneur doit obligatoirement :

  • Dégager un CA hors taxes (HT) inférieur à certains seuils (qui dépend de la nature de l’activité).
  • Choisir des activités autorisées
  • Vérifier les régimes fiscales autorisées (le régime micro-fiscal, la franchise de TVA, versement libératoires, prélèvements à la source des entrepreneurs).
  • Tenir compte des spécificités du régime social (taux de cotisation, déclaration et payement des cotisations, les prestations sociales bénéficiée).
  • Assurer une bonne information entreprise interne (car il y aura plus d’affinités entre le chef et ses employés à cause du nombre réduit de ces derniers)

Comment gérer son entreprise ?

Après avoir trouvé des réponses sur comment créer sa société, il faut également se pencher sur la question de la gestion. En effet, elle doit s’accompagner d’une stratégie de gestion doit être pensé en amont, pendant et en aval.

Prendre exemple sur la gestion d’une entreprise française

Ces 7 conseils de Guide entreprise sont des plus efficaces.

  • Être l’acteur principal dans la gestion de votre entreprise

Il faut toujours être à jour sur tous les mouvements au sein de son entreprise et en particulier sur sa comptabilité.

  • Maitriser sa trésorerie

Délaisser sa trésorerie est l’une des principales causes d’endettement.

  • Faire appel au dernier cri de la technologie

Il est désormais possible d’avoir accès à ces données financière professionnelle sans consulter son ordinateur grâce au « cloud computing ». Les chiffres seront abordables en tout temps et à tout moment. Technique souvent utilisée par une grande entreprise.

  • Mesurer vos exploits

Cela vous permettra de vous motiver mais surtout d’identifier les failles et envisager des éventuelles améliorations.

  • Régler ses impôts, pour éviter les mauvaises surprises
  • Mettre à jour ses actualités entreprises

Une PME se gère-t-elle différemment ?

La PME ou petite et moyenne structure, dont la micro-entreprise ( qui ne contient pas plus de 10 salariés)  désigne toute entreprise employant entre 10 et 250 salariés, et dont le chiffre d’affaire est ne dépasse pas les 50millions d’euros avec un bilan égal ou inférieur à 43 millions d’euros.

Les règles générales de gestion d’entreprise française sont valables pour les PME (et donc la micro entreprise ), mais les spécificités PME résident sur leur nombre réduit de salariés, donc plus de proximité entre les salariés et le chef d’entreprise, les dialogues seront plus direct et le chef d’entreprise participera davantage sur le terrain, l’information entreprise interne est donc très importante. En plus des conseils sus cités, le chef d’entreprise des PME doit également :

  • Mettre un point d’honneur sur le respect des salariés (encore plus dans une micro entreprise): il faut leur attribuer un vrai sentiment d’appartenance.
  • Avoir une bonne connaissance du terrain.
  • Se préparer à trouver des solutions immédiates.
  • Donner une plus grande autonomie à l’équipe.

Toujours mettre en place un comité d entreprise

Comme la ressource humaine est le moteur même de l’entreprise, une bonne gérance d’entreprise est une bonne gérance de ses salariés. Il faut leur donner la meilleure condition de travail possible pour en tirer le maximum de profit, d’où l’existence même d’un comité d entreprise. Notamment pour l’ entreprises française, ce comité d entreprise a pour rôle de s’occuper des activités culturelles (activités sportives, sorties etc.), sociales (et sanitaire) et économiques (projets d’intégration de nouvelles technologies,  projets de compression et de restructuration d’effectifs, etc.) d’une société, cette comité d entreprise est rendue obligatoire dans les structures constituées de plus de 50 salariés.

 

Quels sont les critères qui définissent une grande entreprise ?

Une grande société doit vérifier au moins une des deux conditions suivantes : avoir au moins 5 000 salariés ; avoir plus de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires et plus de 2 milliards d’euros de total de bilan. Un des buts de l’entrepreneur est d’être cité parmi les référence en termes de grande entreprise, ce qui n’est pas à la portée de tous, des critères sont exigés afin d’y parvenir, on vous cite les plus importants.

Être ou avoir un chef d’entreprise à l’affut des innovations

Contrairement à ce que l’on dit, la curiosité n’est pas forcément un vilain défaut. Le chef d’entreprise doit être curieux, il doit regarder ce qui se passe ailleurs et surtout être « ouvert d’esprit ». Il doit suivre les évolutions technologiques sachant qu’avec la mondialisation, la clientèle qui se lace très rapidement est toujours en quête de nouveauté. C’est autant valable pour les grandes et micro entreprises.

Le chef doit être au courant de toutes les actualités entreprises

Cette dernière parle des dernières actions (achat d’autre société, arrêt d’exportation etc.) des renommées de l’entreprenariat, mais aussi des comportements d’un pays ou d’une grande entreprise face à un changement d’environnement. Suivre ses actualités d’une structure permet de prendre exemple mais aussi et surtout de devancer les impacts qu’elles auront sur sa société.

Avoir l’ambition de faire partie du cac 40 entreprises

Le cac 40 entreprises  est un indice boursier français. L’évolution du cac 40 entreprises est le reflet de la tendance générale des performances des grandes entreprise française sur les marchés financiers. Le cac 40 entreprises, est l’indice boursier le plus suivi de la place de Paris, et même du monde entier, et ses variation fait partie des  actualités entreprises à savoir. Les critères d’éligibilité au cac 40 entreprises sont très stricts. Effectivement, figuré parmi la liste est considérée comme un énorme exploit pour une entreprise française, de ce fait l’adhésion au répertoire cac 40 entreprises  est devenue un paramètre qui définit l’ampleur d’une entreprise française.

 

Multinationale, ce que renferme ce fameux terme

Est multinationale toute entreprise qui produit sur un territoire autre que son territoire d’origine. Toutes firmes qui possèdent au moins 10% du capital d’une entreprise étrangère est une multinationale, et l’entreprise étrangère sa filiale.

La multinationale pratiquent souvent la franchise, mais pas forcément. La franchise commerciale est un contrat par lequel une personne (franchiseur) concède à une autre (franchisé), l’utilisation d’une enseigne ou d’une marque, d’un savoir-faire ainsi qu’une assistance technique et commerciale contre rémunération.

Les éléments qui font d’une entreprise une vraie multinationale sont les suivants :

– elle réalise des activités de production sur place (à l’étranger),
– elle est présente dans plusieurs pays,
– elle a un certain nombre de filiales à l’étranger,
– elle a mis en place une vraie stratégie internationale,
– son capital social est de détention multinationale.

GAFA, GAFAM, NATU… les géants du web sont-ils des multinationales ?

GAFA (, Google, Apple, Facebook et Amazon), GAFAM (associé à Microsoft, ou NATU (Netflix, Airbnb, Tesla et Uber) qui sont tous bien évidemment des multinationales et tous des géants du web sont les nouveaux patrons de l’univers.

L’acronyme GAFA désigne quatre des géants du web les plus puissantes du monde. Ces maisons, connaissent une aptitude économique et financière considérable (parfois supérieur à un Etat). Par exemple, en 2015, les GAFA pesaient 1 675 milliards de dollars contre 1 131 milliards de dollars pour toutes les entreprise française cotées au CAC 40 entreprise.
On peut s’étonner de l’absence de Microsoft de ce « groupe », c’est pour ça qu’on trouve parfois l’acronyme GAFAM dans lequel le M représente Microsoft.
Ces GAFA représentent l’économie du début du XXIe siècle, et incarnent le passage à l’ère du digital.

NATU : Toutes quatre : NETFLIX (met à disposition de ses clients des films et des séries sur une plateforme numérique.) AIRBNB (dans le secteur de la location touristique), TESLA (spécialisée dans les véhicules électriques), et UBER (plateforme qui met en relation des clients et des chauffeurs particuliers) dominent leurs marchés respectifs et leurs chiffres d’affaires se comptent en millions et milliards de dollars. Elles, ont bâti leur succès sur un nouveau modèle économique. En effet, leur stratégie ne repose pas sur la concurrence avec les autres géants du web au sens stricte. Elles ne cherchent pas à capter la clientèle d’un concurrent sur un même produit mais présentent un produit ou un service entièrement nouveau.

Comment devenir une multinationale ?

Devenir une multinationale comme ses 4 géants du web (GAFA, GAFAM, NATU), n’est sans doute pas une mission facile mais tout est possible.  Il ne faut rien négliger des étapes suivantes :

  • Créer une dynamique de développement des exportations
  • Mettre en place un réseau de distribution à l’étranger
  • Optimiser quitte à Internationaliser sa production

Création d’emploi : le rôle d’une entreprise multinationale

Cela coule de source, quand on se trouve être une grande société, on apporte forcément quelque chose à l’économie, contrairement à une PME qui contribue à plus petite échelle. La raison en est que ces cac 40 entreprises (indice boursier des entreprise française), de par leurs investissements, améliorent les conditions de vie et de travail de plusieurs milliers de personnes, sans compter qu’elles génèrent de l’emploi, presque au même titre que la création entreprise.

 

Les dernières actualités entreprises

Les actualités sociétaires sont importantes pour observer l’évolution d’une entreprise. La qualité de cette dernière est le reflet d’une bonne information entreprise.

L’auto entreprise, toujours aussi attirants ?

Malgré certains inconvénients comme une chiffre d’affaire limité ou une affiliation obligé à la sécurité sociale des indépendants, l’auto entreprise reste toujours intéressante si on veut débuter un commerce. Les démarches administratives  de l’auto entreprise seront plus simplifiées, la comptabilité sera allégée, l’exonération de TVA et l’exonération partielle de cotisations sociales seront possibles, la gestion de l’information entreprise sera plus simple, et encore les méthodes de calcul et de paiement seront plus simples pour les cotisations sociales pour l’auto entreprise. Et il est bien sûr toujours possible de basculer de l’auto entreprise vers la création d’une société.

Quid des dernières nouveautés en matière de protocole sanitaire entreprise

Suivre le protocole sanitaire dans une société assure une bonne productivité. Ce protocole sanitaire entreprise varie selon l’évolution de l’environnement. La survenue d’une pandémie (qui peut apparaître à tout moment) a apporté des changements fondamentaux sur le protocole sanitaire entreprise. En effet depuis ce fléau, le télétravail est devenu possible, le respecter d’une distanciation physique et port de masque obligatoires, les manipulations d’objet se font dans le respect de l’asepsie, une prise de température journalière est indiquée et enfin la vaccination qui s’avère être l’ultime solution doit être effectuée.

Le cse entreprise, une obligation ?

Le comité social et économique (cse entreprise) est l’instance de représentation du personnel dans l’entreprise. Le cse entreprise doit être mis en place dans les entreprises de plus de 11 salariés. Les membres du CSE sont élus par les salariés de la société pour une durée maximale de 4 ans. Les compétences, la composition et le fonctionnement du cse entreprise varient selon la taille de l’entreprise.

 

L’importance de l’information entreprise en interne et en externe

On ne débâtera plus de l’importance de l’information de la firme. Que ce soit en interne auprès des ressources humaines, qu’en externe auprès de la clientèle. C’est un intermédiaire pour un acteur économique de se placer dans son environnement et de se façonner une identité et une image.

La culture d entreprise commence par là !

La culture d entreprise est sa signature, une grande structure l’a bien compris ! Une belle culture d entreprise est le reflet d’une équipe motivée, réunie, ayant un parfait sentiment d’appartenance. La construction de cette équipe en béton, qui se démarquera de la concurrence, relève justement d’une communication interne irréprochable, d’un dirigeant l’écoute (car la communication interne se fait à double sens).

Une communication fonctionnant comme des actualités entreprises

Faire parler de sa firme, est le rôle de la communication externe. Grace à l’innovation technologique, la meilleure façon de faire par des nouveautés au sein de l’entreprise est de rendre ses actualités entreprises visible sur le web. La clientèle (et la concurrence), aura accès à toutes ces actualités entreprises (nouvelles offres, nouveaux produits, nouveau méthode de payement), et réciproquement, vous pouvez consulter les actualités entreprises de la concurrence pour avoir une idée de la compétition. Vous pouvez et même devez également jeter un œil sur les actualités entreprises en général, exemple sur celle du cac 40 entreprises, qui pourrait avoir des impacts sur votre entreprise.

Chaque grande entreprise met une stratégie de communication efficace

Pour créer et gérer son affaire, il ne faut pas négliger le pouvoir de la communication d’entreprise, voici quelques règles à ne pas manquer :

  • Impliquer les collaborateurs avec une culture d entreprise
  • Donner l’exemple
  • Faire une formation à la communication interne
  • Définir les objectifs de stratégie de communication (externe)
  • Identifier et comprendre la cible
  • Trouver son positionnement
  • Définir son style de communication
  • Etablir son budget
  • Choisir le meilleur moyen de communication
  • Formuler les messages captivants (surtout pour faire part de ses actualités entreprises)

 

Rachat de Twitter : quels changements prévoit Elon Musk ?
Le rachat du réseau social à plus de 400 millions d’utilisateurs a été officialisé il y a presque une semaine maintenant. Et son tout fraîchement propriétaire, Elon Musk, semble être résolu à « mettre de l’ordre » dans la gestion de Twitter. En effet,...
PDG de TotalEnergies : Patrick Pouyanné justifie son salaire
Alors que plusieurs raffineries de l’entreprise Total ont encore reconduit la grève, Patrick Pouyanné a jugé bon de justifier son salaire. Une rémunération à sept chiffres postés sur Twitter qui a suscité beaucoup de critiques. Selon certains, cette...
Mondial de l’Auto 2022 : les voitures électriques à l’honneur ?
Après un silence de quatre ans, essentiellement due à la crise sanitaire, le salon mondial de l’automobile reprend enfin. En effet, le 89e édition du Mondial de l’Auto 2022 a ouvert ses portes lundi pour le plus grand bonheur des constructeurs et les amateurs de...
Arnaque : Netflix met en garde ses abonnés
Un SMS douteux circule depuis quelques jours chez les abonnés de Netflix. Un SMS qui n’est autre qu’une tentative d’hameçonnage pour voler les informations personnelles de ses abonnés. Tentative de phishing : Netflix se saisit de l’affaire Suite à ses SMS, le géant du...