Economie

Dans quel cadre parle-t-on d’économie ?

Croissance économique, croissance économique monde, économie de marché, économie mondiale ou encore économie numérique… on entend souvent parler d’actualités économie, mais de quoi il s’agit exactement ?

Quelques précisions sur l’économie définition

Pour connaître de quoi on parle, une économie définition s’impose. Mais là encore, il y a plusieurs économie définition. Si on regarde le sens étymologique, l’économie est l’art d’administrer une maison et de gérer des biens. A l’étendue nationale donc, c’est le fait de gouverner un pays. Elle peut également être la science sociale étudiant les activités sous-entendues par ce terme à savoir la production, la consommation des richesses d’une société et la répartition de celles-ci.

Quand parle-t-on d’économie de marché ?

À partir du moment où on parle d’offre et de demande, on parle d’économie de marché. Cette forme d’économie met ces deux critères au centre des décisions de produire, d’échanger ou d’allouer des biens et des services rares. Dans ce cadre, l’économie numérique ne semble pas intervenir en tant qu’économie de marché. Idéalement, l’Etat ne doit pas intervenir dans ce modèle économique. Néanmoins, pour des questions de régulation et de réglementation de la concurrence. Cela intervient souvent dans des cas de figure communément appelé : défaillances de marché. Bien qu’elle soit plébiscitée comme étant la forme d’organisation économique la plus efficace, elle présente quand même des failles. On peut par exemple citer l’utilisation superflu de ressources.

Quelle est l’économie mondiale ?

L’économie mondiale est tellement vaste qu’il est presque impossible d’en parler dans la globalité. Pour faire court, en parlant de l’économie du monde, on évoque la croissance économique monde et de recette économie. Mais elle peut encore être divisée en plusieurs catégories. On y retrouve notamment les marchés politiques, monétaires, financiers ou encore industriels.

L’actualité économique au service de tout comportement

Que nous le voulions ou pas, l’économie est essentielle dans la vie de tous les jours. Sans le savoir, nous pratiquons l’économie. En suivant les actualités économie, on arrive à anticiper. Les dirigeants d’entreprise sortent spécialement avantagés s’ils arrivent à faire une veille de l’actualité économique au quotidien. Ils pourront, entre autres, à se tenir au courant, de comprendre les menaces potentielles, de se positionner auprès des entreprises dynamiques, de développer son activité grâce aux opportunités commerciales, d’être mieux avisé que ses concurrents ou encore de rester compétitif.

Comment suivre et décrypter l’actualité économique ?

L’actualité économique n’est pas difficile à suivre quand on sait où trouver les bonnes informations. Pour ce faire, il faudra organiser la veille sur différents types de sources. Alors comment savoir si les sources en question sont fiables ? La diversité des terminaux de communication est justement là pour comparer la véracité des infos. Aussi, on vous conseille de sélectionner les meilleurs magazines économiques, les sites d’actualités sur le secteur et les sites spécialisés d’une région. Dans le cas où on s’intéresse à l’économie monétaire et le marché boursier, il faut se focaliser plus sur les statistiques macro-économiques et les décisions monétaires. L’évolution des marchés de taux à la Bourse permet également d’être à jour sur les actualités économie.

Apprendre la filière pour être capable d’analyser les actualités économie

Tout le monde devrait s’intéresser à l’économie pour la simple raison que cela permet d’anticiper bon nombre d’actions et de détecter le modèle économique utilisé dans un pays donné. Les actualités économie sont en effet régies selon des raisonnements qui ne peuvent être assimilés que par l’apprentissage de la filière. Celles-ci feront l’objet d’une analyse économique pour que chacune des décisions à prendre dans une entreprise et même dans un pays soit judicieuse.

Apprendre l’économie permet de devenir un meilleur citoyen

Qu’il s’agisse d’une économie mondiale ou d’une économie d’une économie française, dès qu’on parle d’économie, cela sous-entend un besoin à satisfaire. En effet, les activités économiques relèvent toujours de la consommation, de l’échange ou de la production. Comprendre le rouage de ce mécanisme et connaître le modèle économique établi dans un secteur précis demandent la maîtrise du sujet. En apprenant les bases de l’économie, chacun peut même prétendre à une analyse économique ou pourquoi pas à faire un plan d’ordre de l’intelligence économique. Pour les dirigeants d’entreprise, cela permet de mieux comprendre les inflations, les licenciements, les hausses du prix de l’immobilier par exemple et bien d’autres conjoncture économique. Pour ceux qui sont intéressés, la cité de l’économie est un musée dédié à l’explication de ce mécanisme économique.

L’économie en entreprise : comment cela se passe ?

L’entreprise est concernée de près et de loin par l’économie. En effet, la définition même de son existence se traduit par la production de ressources destinées à être consommées en cherchant à faire profit. L’économie définition d’entreprise est donc le fait de savoir gérer ce rouage pour pouvoir mettre une place une organisation efficace. En quoi les actualités économie peuvent aider dans cette optique ?

Comment faire une veille de l’actualité économique d’une entreprise ?

Quand la veille de l’actualité économique d’une entreprise se limite à une seule entreprise, le travail est encore facile si l’on puis dire. Plus le nombre d’entreprises à suivre se multiplie, plus la veille est considérable. Dans tous les cas, il faudrait détecter les sources de diffusion des actualités économie de l’entreprise en question, surveiller ses réseaux sociaux, actionner un réseau communicant, enrichir la collecte d’informations pour qu’elles puissent être exploitables, etc.

L’économie collaborative est-elle un atout pour les entreprises ?

L’économie collaborative évolue en permanence et l’engouement sur ce modèle économique est tel que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à l’adopter. Cette décision est d’autant plus judicieuse quand on sait qu’un Français sur deux cherche des alternatives économiques autre que le circuit marchand traditionnel. Aujourd’hui estimé à 15 milliards de dollars, le marché de l’économie collaborative devrait atteindre les 335 milliards d’ici 2025. Une expansion exponentielle dont les entreprises ont tout intérêt à exploiter. Quand on pratique l’économie collaborative, on n’a qu’un seul mot d’ordre : l’utilisation du produit doit primer sur le produit en lui-même. Les gens veulent de plus en plus accomplir des gestes altruistes. Le but de l’économie collaborative est justement de tomber dans cet esprit de partage, où chacun peut donner un sens à son mode de consommation. Un aspect qui pourrait amener aussi à parler d’économie positive.

Indemnité licenciement économique : quand est-il applicable ?

Un licenciement économique peut survenir dès lors que l’entreprise rencontre des problèmes financiers dus à une actualité économique valable. Une décision qui doit faire l’objet en amont d’une mise en œuvre de prévention. Dans le cas où c’est inévitable, le salarié a droit à une indemnité licenciement économique. Cette dernière pourra être exonérée fiscalement et socialement. Si le montant de cette indemnité licenciement économique dépend de l’accord entre les deux partis, il faudra cependant que le salarié licencié ait une ancienneté de plus de 8 mois au sein de l’entreprise. Durant la procédure de licenciement, si le salarié décède, le montant de l’indemnité licenciement économique sera versé aux ayants droits.

Quels sont les points forts de l’économie française ?

L’économie française a connu des haut et des bas depuis les « Trente Glorieuses ». La croissance économique France a subi les résultats de la conjoncture économique, mais elle a su se relever. Comment a-t-elle fait ? Guide entreprise revient sur les faits marquant de cette économie riche en rebondissements.

La croissance économique de la France en quelques dates clés

Pour comprendre la croissance économique France, il est nécessaire de se pencher sur deux périodes bien distinctes de l’économie française.

  • De 1945 à 1973

Après la 2e Guerre mondiale, la France peine à se reconstruire sur le plan économique, notamment avec une baisse abyssale de la production agricole et industrielle. Par ailleurs, l’alourdissement du déficit budgétaire et de l’inflation n’arrange pas l’économie française. Sans compter que le franc se dépréciait. C’est là que l’aide américaine a joué un rôle majeur dans la reconstruction économique du pays. En plus du plan Monnet, privilégiant les secteurs indispensables (charbon, acier, électricité), le plan Marschall a stimulé l’essor de la production. S’en est suivie après une période d’expansion, notamment avec les « Trente Glorieuses ». Entre 1945 et 1973, la croissance économique de la France était à son maximum. Cela s’explique par le maintien des planifications indicatives, les plans de modernisation et d’équipement, l’amélioration de la productivité dans les exploitations agricoles et dans les usines. L’emploi, de son côté, se portait aussi dans les meilleures des conditions.

  • De 1973 à nos jours

Après cette période de croissance économique palpable, l’actualité économique de la France connaît un revirement historique. La crise économique de 1974 a notamment révélé les faiblesses de du modèle économique du pays. Dès 1974, la croissance économique France a diminué de plus de la moitié. Pour cause, les entreprises n’arrivaient plus à s’auto-financer avec des charges alourdies. Parallèlement, les prix à la consommation se sont envolés. Une inflation causée, entre autres, par l’augmentation du prix de l’énergie importée. Il va sans dire que ces actualités économie impactent fortement sur l’emploi. Les licenciements économiques se multiplient. Il aura fallu attendre l’année 1983 pour constater une reprise fragile de l’économie. Un redressement de courte durée, car la guerre du Golfe a replongé l’économie française dans une récession. Les entreprises, pour leur part, enregistrent un fort taux de chômage et les licenciements économique continuent. Les choix politiques des gouvernements au pouvoir n’ont pas arrangé la situation économique. C’est à l’arrivée de Jospin que les problèmes du chômage ont été réellement traités. A la fin des années 70, des politiques structurelles ont été mises en place pour arriver, vers 1990, à un renouement avec l’économie.

Un rebond inattendu de l’économie française en 2021 malgré le contexte sanitaire

La conjoncture économique résultant de la crise sanitaire a chamboulé les prévisions économiques de l’après Covid. Mais la croissance économique de la France semble rebondir de plus belle. En effet, les statisticiens de l’Insee ont anticipé une récession marquée pour 2021, les indicateurs économiques semblent être au vert au premier trimestre. En effet, l’économie française table sur une récession à seulement 0,1%.  Ce qui pourrait laisser croire que les licenciements économiques dus à une crise économique ne seront pas en hausse. Même vent d’optimisme sur l’actualité économique du côté du gouvernement. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, réaffirme l’objectif gouvernemental sur une croissance économique France du PIB à 5% pour 2021. Alors comment expliquer ce maintien de la courbe de croissance malgré cette crise économique visible un peu partout ? Selon le ministre de l’Economie toujours, l’économie française a été bien protégé grâce aux différentes mesures sanitaires mises en place durant ces confinements successifs, ais pas que. L’Etat a également déployé plusieurs dispositifs d’aide pour booster le pouvoir d’achat des ménages.

Quelle place l’Hexagone accorde-t-elle à l’intelligence économique ?

Par définition, l’intelligence économique est la capacité d’un Etat ou d’une entreprise à collecter les actualités économie, de les analyser et d’utiliser le résultat pour prendre des décisions. L’économie française accorde une place importante à l’intelligence économique. L’Etat mène d’ailleurs trois actions principales en matière d’intelligence économique : assurer la veille constante d’informations économiques, soutenir la compétitivité des entreprises et garantir la sécurité économique des entreprises et centres de recherche. Ces missions au service de l’intelligence économique se font conjointement avec un représentant par entreprise et dirigé par un comité directeur.

Les actualités économie mondiale après Covid

S’il est bien un domaine que le Covid a chamboulé du tout au tout, c’est bien l’économie mondiale. Les actualités économie ont parlé durant les vagues épidémiques de récession inévitable. Et c’est ce qui s’est passé. Néanmoins, les prévisions sont optimistes quant au rebond de l’économie mondiale en 2021.

Une conjoncture économique chamboulée

La conjoncture économique fait référence aux fluctuations du marché, donc le mouvement de celui-ci. La persistance de la pandémie a fait que cette conjoncture n’est plus ce qu’elle a été avant le Covid. On constate également que l’économie numérique a nettement progressé durant cette période. Autant dire que l’économie des données a donc été davantage exploitée, surtout par les géants du numérique.

Le passage d’une crise économique inévitable

La crise économique est inévitable, et est déjà ressentie d’ailleurs, dans les pays les plus à faible revenu. Les grandes économies, elles, vont enregistrer une croissance soutenue, tandis que celles émergentes vont rester à la traîne. Pour cause, le Covid-19 continue d’entraîner des répercussions sur ces économies en développement, et cela semble être durable. Il va de soi que l’économie mondiale prendre donc un sacré coup. Une croissance modérée de 4,4% est prévue pour l’année 2021 et l’économie en développement, elle, n’enregistrera que 4,7% avec un scénario davantage assombri par l’effet de la pandémie. Pour sortir de ce schéma presque chaotique de l’économie mondiale, il faudrait diminuer les disparités, faire en sorte de généraliser la vaccination et assurer une gestion macroéconomique en attendant l’immunité collective.

Un modèle économique à repenser

La question ne se pose plus. Après la crise sanitaire que le monde vient de vivre, l’heure est au changement. Le modèle économique à adopter sur l’échelle mondial doit suivre les changements pour que la croissance économique monde puisse continuer à fleurir. Dirigeants d’entreprise mais aussi chefs d’Etat doivent donc réfléchir sérieusement à se tourner vers des alternatives économiques qui pourront préserver le monde d’un contexte semblable à celle du Covid. L’économie informelle, touchée de plein fouet par la crise, doit aussi de son côté changer de cap.

Quand parle-t-on d’alternatives économiques ?

Dès lors qu’on rejette l’économie de marché et l’économie dirigiste, on parle d’alternatives économiques. Elles refusent la financiarisation de l’économie, de quelque nature que ce soit.

Que signifie alternatives économiques ?

Les alternatives économiques ne se différencient de l’économie collaborative que par quelques points mineurs. Si cette dernière permet l’intervention de l’Etat dans son mode de gestion, les alternatives économiques rejette complètement cette option. Elle se base uniquement sur l’échange.

L’économie sociale et solidaire en fait-elle partie ?

Comme son nom l’indique, l’économie sociale et solidaire, abréviée comme ESS, est un modèle économique basé sur un principe d’entraide et de solidarité. Concrètement, il s’agit d’un ensemble d’entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations (NDLR). La différence avec un autre type d’économie de marché, c’est que cette branche de l’économie collaborative n’a pas droit à un profit personnel sur ses résultats financiers. En revanche, l’ESS a l’obligation de réinvestir ses bénéfices. Ce mode de fonctionnement inclusif a permis à l’économie sociale et solidaire de connaître un franc succès. Néanmoins, malgré ses valeurs, elle peine à détrôner le capitalisme. A terme, l’économie sociale et solidaire, que l’on pensait porteur d’innovation avec son mode gouvernance démocratique, ne constitue pas une alternative économique.

L’économie circulaire, une autre forme d’économie alternative au cœur des actualités économie ?

S’il est une actualité économique qui revient souvent dans la bouche de presque tout le monde en ce troisième millénaire, c’est bien l’économie circulaire. Pour cause, de plus en plus d’écologistes clame ces alternatives économiques comme étant le modèle qui pourra sauver la planète. En effet, elle a pour adage : « rien ne se perd, tout se transforme ». Et à l’heure où les pénuries de matières premières dans tous genres de secteurs se font ressentir, ce précepte prend tout son sens. Cette pratique bouscule ainsi l’économie linéaire et sa politique d’obsolescence programmée. Un modèle économique qui pousse à la surconsommation. À la différence d’une économie sociale, l’économie circulaire se veut être une solution au service de l’écologie tout en considérant l’intérêt économique de chacun. Néanmoins, elle présente des limites, car le principe ne peut se renouveler à l’infini. Une analyse économique démontre qu’il faut toujours la présence d’une économie linéaire, et donc de consommation, pour faire vivre parallèlement l’économie circulaire.

Crédit immobilier : le taux maximal d’emprunt repasse au-dessus de 3% !
Avis à tous ceux qui ont un projet immobilier : le taux d’usure passera à plus de 3%. Une nouvelle règle valable aussi bien les emprunts de moins de 20ans que ceux au-dessus. Pourquoi ce changement ? Comment cela va se passer concrètement ? Doit-on...
Emploi : quand TikTok aide les jeunes à trouver du travail
Contrairement à Facebook, TikTok attire de plus en plus de jeunes. Une notoriété qui s’avère être très intéressante pour promouvoir différentes offres auprès de cette catégorie de cible. Et cette fois-ci, c’est Pôle Emploi qui veut en tirer profit. En effet, depuis...
Assurance emprunteur : que prévoit les nouvelles règlementations ?
Adoptée en février 2022, la loi Lemoine, réforme sur l’assurance emprunteur, a été mise en vigueur le 1er juin 2022. Son objectif étant d’apporter plus de transparence et de simplicité à l’assurance emprunteur. Retour sur cet actualité économie avec Guide entreprise....
Assurance auto : quels sont les points à considérer pour ne pas se tromper
L’assurance auto est obligatoire pour faire rouler une voiture. D’ailleurs, les conducteurs sont tous d’avis qu’elle constitue une part assez importante chaque année. Il existe pourtant des moyens qui permettent de baisser la facture de votre contrat. Guide entreprise...